Voyages

Le Collier

Premier scénario de cette campagne…mais surtout pas le dernier

Scénario du 06/03/2010 chez Valentin

Alors que nos aventuriers buvaient tranquillement un verre dans une taverne de Nuln, un noble du nom de Jerome von Burgsen demanda aux deux hommes et à l’elfe d’aller chercher un collier qui lui était cher et que des voleurs lui avaient pris. Ceci dit, il leur donna un portrait très ressemblant de celui qui avait dérobé le précieux bijou.

Partant enquêter à la taverne de l’ingénieur, ils rencontrèrent un mystérieux personnage leur disant qu’il lui était possible de l’aider. Il les emmena devant une porte et frappa en utilisant un code. La porte s’ouvrit et un homme (sans doute un magicien) pratiqua un rituel de localisation. Konreid crut y discerner des signes chaotiques. Le rituel put déceler le lieu où se cachait le voleur et après l’avoir écrasé, les PJs trouvèrent le plan de la cachette de la bande.

La nouvelle compagnie alla donc au repaire des voleurs. Après avoir exploré le rez-de-chaussée et tué quelques voleurs, ils découvrirent un passage secret vers le sous-sol. Là, ils trouvèrent le chef des hors-la-loi. Un long combat eut lieu et Xelord, Konreid et Aluthol sortirent vainqueurs. Ils retrouvèrent le collier et le ramenèrent à Jerome. Celui-ci leur promit un voyage à Altdorf sur un bateau amarré à Grissenwald au nord de la cité de Nuln.

View
Le camp Gobelin

Scénario du 27/03/2010 chez Jimmy

Une semaine après avoir aidé Jerome, les aventuriers se mirent en route pour Grissenwald. Dans l’après-midi, ils croisèrent deux bandits un peu trop surs d’eux. Leur attaque n’a pas beaucoup marqué la bande. La nuit arriva. Un camp très provisoire fut monté et des tours de garde instaurés. Aluthol, pendant sa garde ne fut pas très vigilant et tout le monde se fit assommer sans avoir rien pu faire.

L’équipe se réveilla enfermé dans un camp gobelin. Les barreaux étant en bois et n’ayant pas étés dépouillés de leurs armes, les aventuriers réussirent à s’évader. Ils jugèrent bon de ne pas ouvrir la cage des squigs et des loups géants. Ils décidèrent ensuite de fouiller le camp de fond en comble. Ils commencèrent de fouiller et trouvèrent surtout des gobelins. Le sorcier mit le feu à un gobelin et qui, affolé commença à courir partout enflammant par la même occasion une partie du camp. Les aventuriers continuèrent leur fouille et s’aperçurent que l’enclos des squigs était en train de bruler. Alors, la pagaille fut énorme dans le petit camp. Les gobelins n’étaient pas capables de calmer les squigs qui couraient partout.

Alors, les aventuriers se trouvèrent face à quatre hobgobelins qui avaient profité de la pagaille pour remonter sur leurs loups funestes. Un long combat eut lieu où le serviteur de Jérome se fit dévorer. Les aventuriers achevèrent finalement les hobgobelins et s’enfuirent du camp où régnait désormais un chaos indescriptible…

View
Enigme à bord de L'Empereur Wilhelm

Scénario du 06/04/2010 chez Alexandre

Les aventuriers arrivèrent à Grissenwald où ils devaient embarquer à bord de L’Empereur Wilhelm. Profitant du peu de temps que les aventuriers disposaient avant d’embarquer, Konreid chercha de l’argent (pas forcément de façon légale) pour réparer son pistolet.

Les aventuriers embarquèrent et le Capitaine Fleugweiner Bischof leur souhaita la bienvenue à bord tout en leur rappelant le règlement du bateau. Après ce bref rappel des règles, les aventuriers firent connaissance avec des gens de haute société tels que Théa Schonritt, grande chanteuse ou Arnaud de la Bruyère, un noble bretonnien.

Après une bonne nuit, les aventuriers se réveillèrent et découvrirent avec horreur qu’un professeur d’université, Reiner Leitdorf, avait été assassiné durant la nuit. Les PJs décidèrent de mener leur enquête. Ils entendirent dans la journée les soupçons de Bertha Forganz sur son mari Hans Forganz. Ils l’interrogèrent sans résultat. Mais ce dernier fut assassiné le soir même.

Les soupçons se portèrent alors sur Dieter Obstadt, un des serviteurs de Hans. Là, les PJs découvrirent qu’il était affilié au Culte de la Main Pourpre. Il fut jeté à l’eau et tout sembla rentrer dans l’ordre mais la nuit, Bertha fut assassiné. Les aventuriers coururent après le meurtrier et réussirent à l’arrêter. Il s’avéra qu’il s’agissait d’un autre des 3 serviteurs de Hans. Il dénonça son compagnon et ainsi les meurtres s’arrêtèrent. Les aventuriers découvrirent le mobile des assassins. Ils voulaient assassiner Jerome qui s’appelle en réalité Rudgar von Zimmer et qui est un puissant mage gris. Les cultistes voulaient prendre le collier à Rudgar pour le grand culte de la Main Pourpre, le plus grand culte de Tzeentch de tout L’Empire. Ce collier devait sans doute servir à un quelconque rituel maléfique…

Les aventuriers arrivent maintenant à Altdorf.

View
L'Épée de Fureur de Khaine

Scénario du 01/05/2010 chez Nathan

Les aventuriers arrivèrent à Altdorf après un voyage mouvementé sur “L’Empereur Wilhelm”. Ils furent invités à passer leur séjour à Altdorf chez Rudgar von Zimmer. Après quelques jours de repos, Aluthol alla à l’ambassade avec la prétention de devenir heaume d’argent. Dolwen, un heaume d’argent confirmé lui proposa de devenir son écuyer s’il prouvait sa valeur. Pour cela, Dolwen lui demanda d’aller chercher l’Épée de Fureur de Khaine qui se trouvait apparemment dans les environs de la ville. Il pouvait s’il le souhaitait se faire aider et lorsque il lui aurait montré l’épée, il deviendrait écuyer. Il partit donc avec Konreid. Il ne put demander l’aide de Xelord qui était en train de suivre un apprentissage à l’Ordre Flamboyant.

Après des recherches, les deux aventuriers purent déterminer la région où se trouvait l’épée et s’y rendirent sans encombre et arrivèrent à un village pour demander plus de renseignements précis sur son emplacement. Là, un homme du nom de Johann leur dit qu’il savait où elle se trouvait mais les provoqua en leur disant qu’il ne pourrait jamais récupérer l’épée, qu’ils étaient beaucoup trop faibles. Konreid n’apprécia pas ses remarques et le défia en duel sans armure contre l’emplacement de l’épée. Johann accepta et un beau combat s’ensuivit. Konreid parvint à battre ce dernier avec une balle tandis que l’autre le tranchait en pleine poitrine. Les deux hommes conclurent un match nul et Johann accepta de leur indiquer l’emplacement de l’épée.

Johann mena les aventuriers dans des ruines survolées par trois gargouilles du chaos. Il les laissa devant une trappe menant à des sous-sols. Les aventuriers entèrent sous l’œil des gargouilles…

Les aventuriers se retrouvèrent dans une salle couverte de peintures représentant des scènes de bataille où les héros étaient des elfes ou des humains maniant une belle épée et combattant entre autres les forces du chaos. Ces peintures changeaient parfois de façon très étrange et les accompagnèrent dans toute leur exploration. Ils explorèrent le sous-sol et y trouvèrent cadavres, cranes et amphores pleines de sang. Devant l’accès au deuxième sous-sol, ils rencontrèrent une nuée de malices. Ils les éparpillèrent et s’enfoncèrent dans les profondeurs.

Là, ils découvrirent deux chiens de Khorne somnolant. Ils en égorgèrent un et alignèrent l’autre. Ce vacarme attira dans la pièce un ours mutant en armure. Mais il n’était pas de taille et se fit transpercer au niveau du cou. Un passage vers le dernier sous-sol leur apparut. Ils y descendirent…

Les aventuriers rencontrèrent un haut elfe qui mourut devant eux après les avoir mis en garde. Plus loin, ils rencontrèrent deux diables. Un combat eut lieu mais les aventuriers l’emportèrent relativement facilement. Puis, ils arrivèrent dans la salle de l’épée. Elle était sur un piédestal et lorsqu’ils arrivèrent au centre de la pièce, deux Sanguinaires apparurent dont un s’empara de l’épée. Konreid tira une balle sur ce dernier. Il attaqua alors Konreid d’un coup d’une violence et d’une force incroyable sur la blessure encore fraiche de la veille. Il s’affala par terre sans avoir rien pu faire. L’autre démon fut aspiré dans les Royaumes du Chaos après s’être fait toucher par Aluthol. Après cela, Aluthol voulut venger son compagnon et tua le dernier Sanguinaire. Il porta secours à son ami et vit, à sa grande joie qu’il n’était pas mort. Puis, il prit l’épée mais la sentit lourde et peu maniable.

Ils rentrèrent à Altdorf et Aluthol devint ainsi l’écuyer de Dolwen. Il lui dit également que la lame ne révélait son pouvoir qu’à son maître. Aluthol se proclama Maître de l’Épée et la sentit tout de suite plus légère et plus maniable. En même temps, la lame se tacha de sang et le signe de Khorne apparut, luisant sur le pommeau…

View
L'affaire Wilfrid

Scénario du 22/05/2010 chez Valentin

Lors d’une petite fête organisé par Rudgar von Zimmer, le patriarche de l’ordre gris Reiner Starke en personne leur donna une mission en rapport avec une affaire d’espionnage et de corruption au sein de l’ordre. Les aventuriers acceptèrent d’aider le collège à trouver le responsable de cela. Après cet évènement, la réception fut interrompue par une patrouille de gardes menés par un répurgateur venus arrêter l’initié de Sigmar Wilfrid, soupçonné de pratique de cultes interdits. Il fut emmené. Cela mit un terme à l’ambiance bon enfant qui régnait alors. Rudgar désirait aller tirer cela au clair le lendemain.

Le lendemain, les aventuriers allèrent à la prison où le prêtre était enfermé. Là, les PJs arrivèrent devant le répurgateur qui ne voulait entendre aucune explication au cas de Wilfrid. Il leur apprit cependant que le prêtre allait être transféré dans une autre prison. L’équipe alla attendre à sa destination dans l’espoir de le sauver. Au bout de quelques minutes, un garde mutilé et couvert de sang arriva au lieu du convoi prévu. Il annonça avant de mourir que le convoi devant amener le prisonnier avait été attaqué et décimé. Les aventuriers se rendirent sur les lieux de l’attaque. Le prisonnier agonisait et leur avoua qu’il avait en effet été membre d’un culte du chaos mais qu’il voulait en partir. Il les pria d’éliminer le culte pour apaiser ses souffrances et pour rendre un dernier hommage à Sigmar. Konreid accepta et acheva le prêtre mettant fin à ses souffrances.

L’équipe pensa à un culte de Slaanesh et chercha à se faire engager. Ils durent passer par un rituel d’initiation (que je ne décrirai pas^^). Puis ils voulurent voir la magus ou le champion. On leur refusa cela car il n’avait rendu aucun service au culte. Ils eurent pour mission d’assassiner un noble pour pouvoir avoir l’autorisation de parler au champion. Les PJs acceptèrent. Ils allèrent trouver le noble et le convainc de se faire passer pour mort. Ainsi, ils purent obtenir une entrevue avec le champion, un homme doté d’une dizaine de bras et le visage recouvert d’yeux. Les aventuriers le tuèrent après un combat acharné. Sa mort ameuta les autres cultistes qui ramenèrent avec eux un enfant du chaos et une démonette. Les PJs les exterminèrent relativement facilement. Puis arriva la magus qui se trouvait être une autre des invités de Rudgar von Zimmer. Un furieux combat s’engagea au cours duquel Konreid faillit mourir. Mais les aventuriers remportèrent la victoire. L’affaire Wilfrid était résolue.

View
Versipel

Scénario du 24/05/2010 chez Valentin

Sur l’idée de Dolwen, les aventuriers allèrent à la recherche d’un archimage haut elfe qui pourrait apparemment apprendre les technique de L’Épée de Fureur de Khaine . [SUITE A VENIR]

View
A la poursuite de Gerber Kinchalt

Scénario du 26/05/2010 chez Valentin

Konreid et Xelord (Aluthol étant avec son maître à ce moment) furent appelés par Rudgar von Zimmer pour interroger un espion qui s’était introduit dans l’ordre gris en rapport avec la mission d’enquête donnée auparavant par Reiner Starke. Les PJs commencèrent donc à le torturer mais au moment où il allait avouer, il fut tué par une fléchette. Les deux aventuriers coururent pour rattraper l’assassin mais il avait déjà disparu… Ils disposaient de deux indices: une fléchette en forme de frelon et une arme originale, une sarbacane. Armé de ces indices, les joueurs enquêtèrent sur les rares vendeurs de ce type d’arme. Après une brève enquête, ils trouvèrent le marchand où les armes avaient étés achetés. Il avait vendu cinq sarbacanes en très peu de temps et avait gardé les noms des acquéreurs ainsi que leurs adresses.

Quatre des cinq maisons étaient vides mais ils trouvèrent dans l’une d’elle un message ordonnant de se rassembler puis de se rendre à Marienburg le plus vite possible. Seul un des hommes est là et reconnait connaitre en tant que bon ami Gerber Kinchalt. Les aventuriers le laissèrent et se mirent à l’espionner. Le résultat ne se fit pas attendre, il fit envoyer presque aussitôt une lettre à une auberge sur la route intercepté par les joueurs prévenant Gerber Kinchalt que deux personnes “s’intéressaient un peu trop à eux…” Les joueurs se rendirent donc à l’auberge de voyage.

Ils furent attaqués sur le chemin par un des hommes qu’ils recherchaient. Puis ils continuèrent leur route jusqu’à l’auberge. Là, on leur apprit que les trois hommes qu’ils recherchaient étaient partis le matin même très tôt à part un qu’il n’avait pas encore vu de la journée. Les PJs décidèrent de rendre visite à cet homme resté à l’auberge. Ils forcèrent la porte et trouvèrent un cadavre. Un mot était écrit avec son sang sur le mur: traître. Ils fouillèrent la pièce et trouvèrent un texte inintelligible car taché de sang où l’on pouvait distinguer quelques mots dénonçant des méfaits des deux hommes qui l’accompagnaient. On pouvait également lire qu’il s’arrêterait deux jour à Cardorf et des mots tels que “Magnus”, “Von” ou encore “en Breto”…

Les aventuriers partirent donc vers Cardorf le plus vite possible pour rattraper Gerber Kinchalt ainsi que son compère Boris. Ils arrivèrent à l’auberge de Cardorf où on leur apprit que les deux individus étaient partis il y a environ une demi-heure. Les aventuriers coururent pour les rattraper. A la sortie de la ville, Boris les attendait. Les aventuriers le battirent assez facilement et il mourut écrasé sous un cheval. Il ne restait plus que Gerber en vie. Ils continuèrent leur route et pressés tombèrent facilement dans l’embuscade que leur tendait Gerber Kinchalt et des bandits. Un long combat s’ensuivit où Konreid et Xelord ressortirent vainqueurs. Ils interrogèrent Gerber Kinchalt qui reconnut avoir assassiné l’espion, tué le “traître” et être le sous chef d’une branche d’une organisation. Cette branche était dirigée par Magnus Von Klad mais le supérieur de Magnus Von Klad et il suppose qu’il est également inconnu de Magnus lui-même. Il devait aller à Marienburg rejoindre Magnus pour une mission importante qu’il ne connaissait pas à l’avance.

View
L'attaque orque

Scénario du 12/06/2010 chez Valentin

Après avoir tué Gerber Kinchalt et retrouvé Aluthol, les aventuriers partirent vers le Nord en direction de Marienburg pour y trouver Magnus Von Klad. Les PJs parvinrent avec le maitre d’Aluthol à un petit village sur la route.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.